Home contact general
mentions legales
nos sponsors
Historique marque
modeles trial
modeles enduro
modeles route, trail, mopeds
annonces
boutique
documents techniques
fanticotheque
essais
nos dossiers
contacts
adhesion
vie du club et sorties
competition a l’ancienne
restaurations
galeries de photos
liens
Logo Fantic
/ Compétition à l'ancienne / Rochepaule 2007
Rochepaule 2007 - 2 poireaux en Fantic !

Licence en poche et sans se concerter, on avait choisi, Philippe Espinasse et moi, l'épreuve de Rochepaule pour notre baptême du trial à l'ancienne. Philippe arrivant du Cantal et moi du sud Ile de France, c'est encore sans concertation que nous sommes arrivés au Centre Tout-Terrain à 3 mn d'intervalle le vendredi !. Beau soleil, joli cadre et motos partout, ça commence bien.

On se trouve un coin peinard au camping pour planter nos tentes et on découvre nos rouges : j'ai opté pour mon proto, plus taillé pour la course tandis que Philippe avait carrément amené un 240pro et un 240 à moteur 241.


Philippe


Olivier Jean

Le samedi matin, c'est avec l'estomac un peu noué qu'on se rapproche du stand de départ. Après de multiples discussions, on s'aperçoit qu'on a un quart d'heure de retard sur notre horaire de départ ...! C'est bien parti !

Pas moins de 16 zones réparties sur 35 bornes qui en paraissent 70. Le paysage est vraiment magnifique mais l'interzone est si technique qu'on a un peu de mal à en profiter. Bon, d'un autre côté, le parcours est un vrai bonheur ; du petit bout goudronné jusqu"au passage aussi technique qu'une zone critérium en passant par des traversées de torrents rafraîchissantes.


Christophe

Pour ce qui est du trial pur, Philippe avait choisi la catégorie randonneur, un peu trop facile pour lui, il s'en rendra compte par la suite. Pour ma part, la catégorie critérium était un peu trop dure pour moi sur les zones sélectives ; En fait, ce premier jour est une hécatombe pour moi : stress, inattention, repérage trop sommaire, plein de bons qui te regardent, bref, les 5 tombent pour des conneries monstrueuses et je me mettrais bien des claques. Heureusement que Philippe est là pour décompresser ! Pas le temps de bouffer le midi, faut y aller, c'est pas du tourisme.

1er Tour bouclé, nous nous jetons sur une mousse bien fraiche au bar du Centre et là, nous comptons chacun de nos muscles en faisant la grimace.... On n'ose pas trop se plaindre quand on voit rentrer des trialeux de plus de 70 piges encore capables de se taper dans le dos !

Le repas proposé par l'organisation est vite englouti, bon point pour nos calories déficientes. Une fois dans nos tentes, impossible de dormir alors qu'on est rincé ! On refait toutes les zones ! A zéro, évidemment !


Didier Hornung

Dimanche matin, le réveil n'est pas très glorieux mais c'est mieux que ce qu'on avait imaginé. Allez, départ à 10h00, on reprend cette interzone magnifique. Les motos marchent super, nos petits muscles répondent et il fait un temps idéal. A la zone 1, je m'aperçois que le stress est parti et je vais pouvoir éviter les grosses conneries d'hier. Philippe aussi va mieux, plus décontracté.

Les zones sont belles, pas dangereuses, les commissaires sont d'une gentillesse extrême, bref tout est fait pour un plaisir maxi.

Philippe et moi nous apercevons que nous relachons souvent notre concentration avant le panneau fin de zone, ce qui nous coûte cher, bêtement.


Aymar Peyre

La pluie se met à tomber et change le grip des zones. On s'en fout un peu, il nous reste deux zones à faire pour boucler l'épreuve.

Et voilà, on rend nos cartons, heureux. On va s'en jeter une bien fraîche quand même avant de remballer le matos.

Heureux, parce que nos motos, bien préparées, ne nous ont posé aucun problème.

Heureux parce qu'on a tenu le coup jusqu'au bout même si on est pas en haut du classement.

Heureux, parce que cette 2eme édition de Rochepaule était superbe à tout point de vue.

Alors un grand merci à Bertrand Tatu et à Claire et chapeau bas à toute l'équipe pour leur gentillesse et leur efficacité.

Merci aussi à Aymar Peyre avec qui on a passé un bon moment.

Christophe Darras

Les petites choses cruciales : camel-bag remplit et aliments caloriques dans le sac à dos, et motos très bien préparées.