Home contact general
mentions legales
nos sponsors
Historique marque
modeles trial
modeles enduro
modeles route, trail, mopeds
annonces
boutique
documents techniques
fanticotheque
essais
nos dossiers
contacts
adhesion
vie du club et sorties
competition a l’ancienne
restaurations
galeries de photos
liens
Logo Fantic
/ Compétition à l'ancienne / Ventoux Trial Classic
Ventoux Trial Classic - octobre 2008

Cette épreuve sudiste a une particularité extraordinaire, au sens propre du terme, celle d'être un des rares trials par équipe., sinon le seul de part son importance. Vu le nombre de motos engagées et le nombre de pays présents, on se dit qu'on participe là à un trial particulier !

Romain Colas de Haute-Savoie et Philippe Espinasse, dit le Cantalou ont insisté pour que je complète l'équipe "Club Fantic" et je les en remercie vivement car c'était bien LA course à faire. Moi qui roule en vert clair sur les épreuves Afata, j'ai été très surpris du niveau très relevé des couleurs du trophée sudiste (STAT). De plus les bruits ont couru, rapportant le fait que ce niveau a été revu à la hausse pour le Ventoux Classic 2008, je veux bien le croire.


Le décors est planté : c'est le sud !

En bref, Philippe et moi en avons bavé grave mais quel beau trial mes amis ! Alors si on ajoute une météo de rêve... Le thermo affichait 3 degrés au départ d'Ile de France alors que nous avons trialisé en tee-shirt sous un ciel bleu azur. Romain, à mon avis, a mal roulé à cause du soutien qu'il nous apportait, à cause de nos piteuses performances aussi, ça déteint ! Alors merci Rom pour ton sacrifice !


Le tout premier trial de chez Fantic venu spécialement d'Italie

Dans le parc, il y avait franchement de très belles et rares machines. J'ai adoré l'idée du "parc fermé" ; ça permet aux voyeurs d'admirer les belles sans avoir à cavaler partout. Pour rester dans le cadre Fantic, il y avait un italien venu avec une 125 1978 premier modèle (celui dont le réservoir n'est pas encore échancré au niveau des tubes de fourche). J'ai été bien étonné des perfs de l'engin révélées par celles du pilote : marches ou pas (et il y en avait !), ça passait partout avec aisance.


Notre Cantalou, pas trop à l'aise dans les marches, c'est vrai qu'en AFATA...elles se font rares

Du côté de nos 240pro, celle de Rom comme la mienne ont tourné impeccablement même si je perd le silencieux dans les derniers mètres le dimanche ; ceci à cause d'une rondelle légèrement trop petite posée il y a deux saisons !?! Celle du Cantalou a claqué des bougies à cause d'un spi de vilo qui agonisait doucement. A part ça, nada ! c'est que du bonheur ces motos, rien à envier aux japonaises. Bon, faut dire qu'elles sont préparées, entretenues, soignées comme il faut. Parfois, on est effaré par l'insouciance de certains comme ce très sympathique anglais qui est arrivé avec une moto dont le segment devait sûrement être d'origine! Tant de kilomètres pour abandonner comme ça, ça me ferait trop mal !


Romain, c'est notre coach.
Un gars qui applique sa technique avec un calme surnaturel, un vrai trialiste quoi !


Julian Ralley from England. Tous ces Kms ! Faut aimer ça, quand même !

Pour le reste, côté organisation, le PTC a assuré un max, surtout vu le nombre important d'engagés - ça parlait dans toutes les langues dans les zones, j'aime bien aussi. Même les carrefours routiers étaient sous surveillance, façon enduro.

En cherchant bien, on pourrait reprocher quelques zones interminables ou des bouchons bien trop longs le samedi qui ont été quasiment inexistants le dimanche.

De même, quelques émotions fortes en croisants des porteurs de bidons à contre sens en interzone sont apparues à plusieurs reprises mais on sait que cette partie d'utilisateurs est bien difficile à gérer.


Là, c'est juste moi. Je n'ai jamais fait un trial aussi dur !

Du côté de notre équipe de pieds nickelés, on s'est fait là un méga week-end qu'on est pas près d'oublier (motos, barbecues, amitié) et c'est à peu près tout ce qu'on souhaitait. La prochaine fois, je m'entraînerai à être moins stressé dans les zones (y a du boulot), Cantalou se fera un petit régime sans cochonnaille pour éviter les crampes à répétition (impossible) et Romain se préparera mentalement à rouler avec des cancres.


En rouge (Inter), il y avait de sacrés passages...


Allez Rom ! Whaaa la marche !


Romain, toujours là en assistance, au cas où...


Photo 10. Je n'ai pas le nom ?


Comme vous pouvez le voir, le terrain était très varié. C'est bien agréable !


Cantalou commençait à être chaud...mais les jolies commissaires le déconcentraient trop, d'après ses dires !


Photo 17 : je n'ai pas le nom ?


Romain, un grand spécialiste de la 1ere. Il passe partout avec ce seul rapport !


Des zones rouges pour nos Fantic rouge : la perfection ?


Petites soirées bonheur entre amis.


Philippe Bonnet


Pascal Pauly


Pascal Acerbis


Jérôme Malzemet

Merci au P.T.C pour ce superbe week-end

Christophe Darras