Home contact general
mentions legales
nos sponsors
Historique marque
modeles trial
modeles enduro
modeles route, trail, mopeds
annonces
boutique
documents techniques
fanticotheque
essais
nos dossiers
contacts
adhesion
vie du club et sorties
competition a l’ancienne
restaurations
galeries de photos
liens
Logo Fantic
/ Compétition à l'ancienne / Enduro Historique 2010

 

BADAROUX - 10-10-2010 - Ufolep48

 

 

 

 Encore un bel enduro de grande qualité, nous sommes gatés ! (Ph. JPB)

 

Par Chris, président du club

Tout boutonneux que j'étais il y a quelques décénies, si on m'avait dit "- un jour, tu batteras Jean Louis Figureau", j'aurais franchement rigolé. Ben voilà, c'est fait (n'y voyez aucune crânerie!) mais ça me fait marrer ! Ai-je encore une raison de faire de l'enduro sur mon Fantic ?!! OUI et triple OUI parce que qu'est qu'on passe comme bon temps sur une épreuve comme celle-ci ! Il a fait un temps de chiotte, des singles durs avec de chouettes passages bien chauds (j'adore), une nuit extrêmement courte, de longues pistes sous la flotte mais des paysages inoubliables sans omettre THE spéciale, très belle, très technique, une vraie spéciale d'enduro qui tranche avec les "courses sur prairie" qu'on nous propose trop souvent (à mon goût). Celle-ci a été écourtée quelque temps avant le jour J mais je pense que cela a été un bien finalement : courte mais (très) intense. En liaison, le rhytme était soutenu tout en garrdant une bonne marge de sécurité et j'ai pris plaisir à rouler avec des gars comme Laurent Pellegry.

20mn d'avance au CH, c'est ce qu'il faut pour que je ne stresse pas.

Mais cette course n'aurait pas eut ce superbe succès sans la bande des potes et le dévouement des organisateurs et bénévoles. Des heures et des heures de boulot pour qu'on puisse prendre notre pieds pendant une journée.... Je suis très reconnaissant ! MERCI. En espérant qu'il y ait encore plus de motos l'an prochain.

Une pensée à Philippe Chabert et Laurent Montibert qui serrent leurs machines et à JP, notre trésorier, qui rate son 1er enduro à cause d'une moto qui n'a pas été assez préparée, faute de temps.

Quand à mon RC, il a marché sans le moindre problème et a été parfaitement à l'aise dans ce type de course : j'adore !

La suite en photo-légende et quelques mots de participants.

Les résultats en bas de page

 

Très beau par fermé avec cette nouvelle catégorie C0 : une Rickman 500 en 1er plan (Ph JPB)

 

 

 

Samedi, contrôle administratif.

Ces deux là se tiendrait bien la main et + si affinités, ce sont de vieux potes.

Le vieux casqué, tout le monde le connait, c'est Garin. Le gentil, c'est Francis Macé, un gars qui roule avec une BPS 125 rincée mais qui va se permettre de faire le scratch (SP2) demain. Francis roulera sur un 80 fm280 en 2011. Va y avoir du PF sur les podiums. En plus, le zozo ne se trouve pas très en forme pour l'instant... (Ph Chris)

 

Le noyau dur

 

 

C'est toujours un moment très sympa de se retrouver sous la tente Fantic. Il faut avouer que c'est de pire en pire ou de mieux en mieux selon la police ou les manifestants.... (Ph. JPB)

 

Le banquet des joyeux drilles animé par une bande de furieux musicos

 

 

Les prolongations avec un after tardif proposé par Angel

 

Allez, c'est sérieux, Philippe Garin fait craquer le RC-KS, toujours plus neuf après chaque enduro.

 (Ph.L.Montibert)

 

Le deuxième KS est monté par Alain Boissonnade, un prétendant au podium. (Ph.Chris)

 

Le 74 c'est Bruno Boccaccio sur son gros Beta ; le Mik 26 est conduit par Max, le fiston, qui goûte à son 1er enduro. (Ph JPB)

 

94, JM Molines allias Ticfan qui préfère sortir la BPS. A ces côtés, notre Angel national sur un très rare 100cc Polini. (Ph.L.Montibert)

 

1er coup de kick, c'est enfin parti pour moi, je me languissais de retrouver les chemins lozériens.

 (Ph JPB)

 

129, Philippe Chabert qui serrera sa belle 125. Frustrant ! (Ph.L.Montibert)

 

 

 Angel qui regarde ses pieds en spéciale (Ph. Fabienne Fontaine)

 

Le mot d'Angel :

Encore une épreuve qui fera date !

 Juste après Brioude, j'avais très envie de revoir les amis.L'Enduro Historique, c'est toujours du très haut niveau question parc fermé et convivialité

 Cette année, j'ai amené ma plus belle moto : le 100cc POLINI 79

 Arrivé vers midi, petite collation et déjà, on est dans l'ambiance. En allant aux contrôles, je m'apercois que mon bijou qui marchait nickel à Toulouse, ben là, c'est un peu la cata niveau carburation.

Daniel Theric, Bubb et Jean Marc se penchent sur mon problème et on fait au mieux. Mais mon carbu Dell ORTO 32 est (trop) usé, le puits d'aiguille et l'aiguille neuve ont retardé l'écheance ...j'aurai dû, comme sur la 125, monté un MIK (le "tutti originale" pour moi qui ne suis pas fin metteur au point, c'est risqué !)

 (Ph.Chris)

Bon, la soirée entre gens de bonne compagnie se passe sur un nuage vert (couleur du Get)

Dimanche, la course, je part avec le Canari  et TIcfan, 2 potes du Guide Vert. Et là, commencent les soucis. Si elle a demarré parfaitement, après, c'est une autre affaire : elle ne fonctionne qu'à haut regime sans aucun couple, puis ratatouille, changement de bougie 1 fois puis 2 fois. Après j'en ai plus donc je m'arrête pour la laisser refroidir  2 ou 3 fois.

 

Le parcours est fabuleux avec des paysages à couper le souffle. Autant Brioude était usant autant là c'etait cassant mais j'avais une partie cycle au top (un vrai VTT de descente) et justement toutes les difficultées étaient en descente... Arrive la spéciale : géniale, technique, belle ...un régal 

Je suis vraiment à la bourre alors je vais faire le plein et manger un bout ; mon pote Marco "pancho" VILLA est en rade ,carbu/boite a air demonté mais il veut repartir. Je l'attends un moment et passe devant ...

Le 2eme tour est un pur bonheur, la moto marche mieux (???? ) 

Daniel s'arrête à coté de moi, un peu etonné que je stoppe "pour changer l'eau du poisson" mais avec mon retard du 1er tour, plus de compet, juste le bonheur de rouler.

Et voila la spéciale, j'enroule tout avec un vrai plaisir (bis)

Il est trop tard pour un 3eme tour, dommage ...

La remise des prix, on range nos jouets. Je ressent un peu de "tristesse" comme à la fin des colonnies de vacances...

 Pour moi, la saison 2010 est finie ; vivement l'an prochain.

 Allez, ceux qui vont rouler chez Patrice et chez Gérard,  "regalez vous".

Angel

 

 

 Philippe Garin qui se marre. Mince le phare est HS... (Ph. Fabienne Fontaine)

 

Boisso. Attitude de winner (Ph. Le Hulk)

 

Ma pomme. Attitude touristique.... (P. Le Hulk)

 

Boisso, très propre, rien à redire, c'est beau, respect ! (P.Manea)

 

 

Je me régale dans cette spéciale bien technique (Ph JPB)

 

La parole à la famille Bubb

Max, 14ans et 1er enduro :

Samedi 9 Octobre, on arrive tranquillement à Badaroux sous les nuages gris menaçants avec Pierre et mon papa Bubb. Il est 13h 30, heure de l'apéro pour le Team Fantic (même pas vrai ndlr), avec les traditionnels saucissons de Lozère. Suite à notre trajet de plus de 4h nous étions contents de retrouver la terre ferme avec l'idée de " tous les pourrir ".

Mais le dimanche 10, nous sommes contraints à l'abandon avec Bubb Sénior, à cause du physique pour moi et du retard de plus de 40min pour nous deux ; sur un tracé énormément technique avec peu de goudron et beaucoup de grosses descentes, debout sur les freins. Pendant la liaison, nous avions dû faire des réglages de carburation. Du coup on a dû envoyer du lourd, et j'ai chuté deux fois, ce qui nous a encore plus retardé. A la fin de la boucle, nous allons directement au camion sans faire la spéciale tellement je suis fatigué. Réduit au rang de spectateurs, nous nous rendons à la spéciale pour encourager les autres pilotes du Team.

Cet enduro a été très instructif pour moi et m'a montré que ce n'est pas si facile, physiquement et techniquement. Et encore moins pour un jeune débutant comme moi.

Je vous remercie tous pour vos encouragements et j'espère faire mieux à Gap où on se retrouvera pour la plupart. A bientôt.

Maximilien BOCCACCIO (Bubb Junior, l'ex n°75 )

(Ph.Chris)

Bubb sénior :

Que dire de plus, l'histoire a été bien contée. Pour ma part, grosse déception sur le moment. J'avais beaucoup travaillé pour que ça se passe bien, tant sur la machine que sur le bonhomme. Mais je n'étais peut-être pas assez réaliste. Finir son premier enduro à 14 ans, ce n'est pas si simple. Pour ma part, mon italienne a bien marché, même si ce n'était pas une Fantic.

Les deux machines sont prétes pour Gap. En espérant le terminer à deux cette fois-ci....

Le papa Bruno (Bubb Sénior)

 

Phil qui sort une poignée de chevaux. (Ph JPB)

 

 Mais pourquoi utilise t il un bloc WC devant sa bouche , des relents d'anchois de la veille ?

 (P.Manea)

 

Diable, on dirait que j'attaque ! (Ph. Bubb)

 

Théric, traitre en Simonini 125 (Ph. Bubb)

 

Donnat, traitre en Zundapp 100.

Il ose prendre la bonne trajectoire (Ph. Bubb)

 

Le Paysant Team présent sur de splendides Cimatti, ici Didier. (Ph.Manea)

 

Macé, traitre en 125 BPS, une future pointure en 2011 sur Fantic 80cc (Ph. Fabienne Fontaine)

 

Francis Macé s'exprime

Arrivée à Badaroux samedi autour de midi. Chris, Philippe, Jean-Marc et Jean-Philippe sont déjà à pied d'ouvre pour monter la tente Fantic, signe de ralliement essentiel pour tout le parc ;-) Il y'a pas grand monde alors je pars faire quelques courses pour ajouter quelques produits locaux à ceux déjà en place pour le futur apéro.
De retour au parc vers 14H00, pas mal de monde est arrivé. Philippe et Angel me proposent d'essayer leurs Fantic. Depuis 2005 que j'ai mon 80 RC, je n'ai toujours pas pu rouler avec, alors quand ils me font leur proposition je ne peux refuser. Ca fait environ 26 ans que je n'avais plus roulé sur la marque mythique. Un petit tour de chemin avec chacune d'entre elle pour me rendre compte que j'aime bien le moteur du RCKS et le châssis du 100 Polini.
Dès la mise en parc fermé, je pars faire un tour de reco de l'unique spéciale. Je pense qu'elle ne me convient pas trop. Très lente et étroite, c'est pas vraiment mon truc. Je préfère les spéciales rapides et larges permettant de faire chanter le petit 125. Je passe vite fait sur ce qui a déjà été dit. Un parc plein de supers motos, un repas du soir accompagné d'un rock excellent. Et puis direction couccouche à 22H30. Ben oui je sais c'est tôt, mais j'ai dormis dans une chambre d'hôtes tenue par des hollandais et me coucher à 23H00 était déjà un exploit pour ces couche tôt.

(Ph.Chris)

Dimanche matin un petit brin d'angoisse quand je vois toutes ces Husky qui ne démarrent pas ;-). A Brioude ma moto a eu beaucoup de mal a démarrer. Là, aucun problème le moteur est parti au deuxième coup de kick.Parfait.
Et c'est parti pour 1h30 du CH unique se finissant par la spéciale. Pas mal de pistes roulantes avec des passages en altitude où le Rotax cliquète une peu trop à mon goût. Du coup je m'arrête pour remonter l'aiguille par sécurité. C'est mieux mais pas encore parfait. J'éviterais toute la course les prises de régime trop soutenues. Pas mal de pistes donc, mais en alternance avec de très belles parties techniques assez variées avec de la belle terre noire, des descentes ravinées dans les genets, des descentes humides dans les pierres rondes, des passages de palettes :-) où je me suis fait quand même une belle figure de style.
Je me suis quand même perdu 4 à 5 kms tellement j'étais occupé à profiter des magnifiques paysages. C'est après avoir demandé à une promeneuse si elle avait vu d'autres motos que je me suis rendu compte que j'étais paumé depuis un moment ;-). Bref, je roule un peu plus attentif au circuit et fini par arriver à la spéciale. Pas grand chose à dire d'autre que comme prévu, elle tournicote beaucoup et j'ai pas l'impression d'avancer beaucoup. Le soir à la remise des prix je verrais que pour cette spéciale je suis quand même 4 ème scratch à 5 secondes du premier.
Le deuxième tour fut le meilleur. Je ne me suis plus perdu :-) et du coup je roule à bon rythme en me faisant plaisir. La moto et le bonhomme sont au mieux de leur forme. Deuxième chrono. Ca va mieux j'ai bien le circuit en tête et ça paye puisque je ferais le meilleur temps de ce tour.
Dernier tour, je ne roule pas depuis 15 minutes que la pluie se met à tomber. Les parties techniques dans les pierres deviennent glissantes et fatigantes. Vers la fin du tour je rattrape Angel qui, vaillamment, fini son deuxième tour sur son 100 dont le moteur est tellement mal réglé qu'il n'accepte de fonctionner qu'à partir de 8000 tours. Franchement chapeau d'avoir bouclé 100 kms comme ça.
La spéciale est enfin là. Il pleut encore un peu et apparemment ça glissouille. Je commence à être fatigué par ces 5 heures de roulage alors je temporise un peu pour récupérer. J'en profite pour descendre la pression des pneus (pas assez). C'est parti. En tant que pur sudiste j'ai un peu de mal avec ce terrain qui est devenu trop glissant pour moi. Du coup, j'assure pour ne pas me mettre au tas. Je sors de cette spéciale avec un temps assez moyen.  Mais l'essentiel est ailleurs, 25 ans que je n'avais plus été rouler en Lozère. j'ai été au Nirvana pendant ces deux jours. L'organisation a peaufiné tous les aspects de la course. Je n'ai rien d'autre à leur suggérer que de diminuer un petit peu les pistes roulantes pour l'an prochain et limiter le nombre de tours pour les motos les plus anciennes. Le reste était parfait. Je suis aussi évidemment content de ma quatrième place finale, mais très déçu que la saison des courses d'enduro anciennes s'arrête déjà. Ben oui, ce n'est que la deuxième course de ma saison et je suis déjà accro ;-)

Francis Macé

 

Après quelques bonnes boites et une douleur à la main, Max a préféré stopper à l'issue du 1er tour.

 (Ph JPB)

 

Les déboires du trésorier

Printemps 2010 : Hervé Rodes me dit : t'as envie de rouler à Badaroux, prend mon RC 79.
Problème : le RC a été livré en kit par son précédent proprio. Je passe mon CASM, ma visite médicale, je prend une licence à  l'UFOLEP 48

Septembre 2010 : on se colle au remontage Chris, le Prez, Hervé et moi. 2 ou 3 trucs à bricoler, quelques pièces manquantes qu'on pique sur mon Brisso ou dans stock de Chris. Le RC 79 craque le week end précédant la course. Je suis content, la moto est magnifique, Hervé me fait un beau cadeau.
Le jeudi après midi alors que je m'apprête à quitter la maison, coup de fil de Chris la camion "Fantic" fait des siennes. Solution : on recule le départ, Chris négocie la voiture et part louer une remorque. On arrivera vers minuit à Mende le vendredi.
Le samedi on installe le campement puis je pars faire un tour avec le RC dont le moteur, refait à neuf, demande un peu de réglage. Le démarrage est laborieux.

(Ph.Chris)

Je pars rouler sur un  petit chemin, pas super à l'aise au début. La fourche est un peu dure à mon goût. J'arrive à rouler un gros quart d'heure quand, sur le chemin de retour le moteur cale. Impossible de redémarrer au kick. La suite de la journée sera du même acabit : la moto démarre à la poussette quand on insiste, ratatouille en bas puis à un certain régime accélère comme un avion.
Je pars quand même repérer la spéciale me demandant comment je vais pouvoir passer certains trucs : si le bas de la spé est un champ d'herbe, mon 240pro serait à l'aise dans le haut.
Contrôle administratif puis contrôle technique, une fois de plus impossible de démarrer la bestiole.
Chris part faire un tour avec après un xième démarrage à la poussette et je le vois revenir à pied. Le pignon de sortie de boite  l'a doublé dans la ligne droite : l'arbre est trop court pour ce pignon à épaulement et l'écrou dépasse de l'axe et ne bloque pas :  il retrouve miraculeusement dans l'herbe l'écrou baladeur. On  remonte, une fois de plus la moto ne démarre pas au kick.
Je renonce, la mort dans l'âme, de toute façon la moto ne passera pas le contrôle technique.
Dépité je participe quand même aux agapes : apéro Fantic prolongé, puis re apéro au barnum puis after Fantic où Angel sort son Get 27 légendaire. Pendant ce temps Chris essaye de dormir à 2 mètres et plus haut, au barnum, quelques enduristes avinés se sont emparés des instruments de musique : pour ceux qui dorment sur place la nuit sera courte.

Voilà, j'ai pas roulé : une dernière tentative dimanche matin, la moto a un fonctionnement toujours aussi erratique... Un peu les boules mais j'ai fait des photos, revu les copains du club, rencontré de nouveaux et admiré des motos magnifiques. Et puis les passages de Boisso dans la spéciale, ça valait le coup d'être là.

Rendez vous l'année prochaine avec une moto à moi et qui roule.

Jean-Philippe Bernard

Certains passages pouvaient être bien chauds par endroit surtout sous la pluie

(Ph. N. Nogue)

 

Le réconfort des guerriers, fromage qui pue et verre de rouge. (Ph.Chris)

 

D'autres n'ont pas encore retrouvé tous leurs esprits.... (Ph. Chris)

 

De gauche à droite : Alain Boissonnade pour le 3eme scratch, Phil Garin et Daniel Théric (Ph JPB)

 

Alain reçoit la coupe du Club Fantic pour avoir fait le 1er scratch des Fantic. (Ph JPB)

 

Le mot de Laurent Montibert

 Je devais rouler avec mon 125 RCKS mais j'ai serré le we dernier lors des derniers essais et réglages. J'avais déjà collé mes numéros, préparé les outils etc.. Pas de bol ! Pas eu le temps de démonter et à vrai dire largement écoeuré, je n'ai pas touché à la moto. Finalement, je viens en spectateur mais aussi pour accompagner mon collegue ( P. Chabert) en 125 RC de 79. Arrivés en milieu d'apres-midi, formalités administatives, controle et moto au parc. Rencontre avec JP Bernard en train d'essayer (sans succes) de faire marcher le RC qu'on lui a preté. Rencontre ( enfin !) aussi de P. Garin, THE specialist des RCKS !

Le repas du soir fut tres convivial et sympa, une superbe ambiance avec un excellent groupe de rock. Le lendemain, photos des départs et aussi dans la spéciale. 1/2 heure apres le depart, mon collegue m'appelle : il est en panne et pense avoir serrer également. Quels déboires ! Pendant qu'il rejoint la route, j'en profite pour admirer les differents passages dans la spéciale et faire quelques photos. Puis je fais la voiture balais, en pofite aussi pour charger une Bultaco également en panne et retour au parc. On en profite (avant la pluie) pour regarder les differents passages du 2nd tour dans la spéciale. Puis le morale dans les chaussettes, la pluie aidant on decide de se rentrer. Pres de la voiture, un concurrent en 125 KTM pret à abandonner suite à crevaison, on décide de l'aider à changer sa chambre pour qu'il puisse fair son dernie tour. Retour au bercail sous la pluie mais avec plein d'images en tete. Superbe ambiance, de superbes breles, un site grandiose. Bravo à l'organisation et vivement la prochaine que je puisse enfin rouler !

 

C'est pas le tout, il est déjà tard et il reste 5h00 de route à tailler (Ph.Chris)

 

RESULTATS Fantic

Boissonnade 3e scratch ; SP1 2e ; SP2 7e ; SP3 2e

Darras 28e scratch ; SP1 40e ; SP2 35e ; SP3 27e

Garin 39e scratch ; SP1 52e ; SP2 61e ; SP3 46e

 

 

 

 

 

 Tous les résultats : ICI

Contact : Chris à chris@fanticmotor.asso.fr

Video Part 1 : http://www.youtube.com/watch?v=RT1gt_ikNds&feature=related

Video Part 2 : http://www.youtube.com/watch?v=ymp1Y2Jogkc&feature=player_embedded

Video part 3 : http://www.youtube.com/watch?v=qEgKKXyvBqY&feature=player_embedded

Video Laura Ticfan http://www.youtube.com/watch?v=vybcFmYdIUA&feature=player_embedded